Solidarité suite à l'attentat de NICE

Je suis Nice

Alban OSSART Accueil Leave a Comment

En ce jour, Epsilon QSE se joint aux familles des personnes qui ont subi cet odieux attentat sur la Promenade des Anglais à NICE. La période devait être propice à la joie et à l’allégresse … pourtant c’est un tout autre sentiment qui prédomine aujourd’hui.

PARLONS-NOUS DE LA MÊME CHOSE ?

Certains parleront d’horreur, de barbarie, au final, d’une violence sans nom dont nous avons été les témoins impuissants ce 14 juillet 2016.

Les débats sont légions sur les ondes (télévision / radio / internet) et les sujets tournent une nouvelle fois autour de l’insécurité et de ce que nos dirigeants auraient dû faire ou ne pas faire pour que cela n’arrive pas. Peut-être avez-vous fait le même constat que moi : on parle de moyens d’identifier la menace, de moyens de surveiller 24/24 h ceux qui ont été identifiés, de moyens de mettre en place encore plus de forces d’intervention sur le terrain … mais avons-nous jamais entendu parler nos dirigeants d’autre chose ?

LE PEUPLE DES QUIDAM

Il est vrai que nos dirigeants nous parlent beaucoup d’un peuple dont ils savent tout : « Les Français » sans jamais nous dire réellement qui ils sont, d’où ils viennent, et ce qu’ils veulent vraiment. Sont-ils limités à tous nos compatriotes français de nationalité ou doivent-ils être étendus à tous ceux qui vivent en France et partagent notre quotidien ? A mon avis, c’est cette « généralisation abusive » de la population française qui nous conduit de plus en plus à une radicalisation lors des votes importants.

Le « Français » de Paris aura-t-il les mêmes besoins et attentes que le « Français » de Calais ou celui de Bordeaux ? Et qui est réellement ce « Français » dont nos politiques nous rabattent les oreilles ? Certains diront que c’est un « Français » statistique dont les besoins représentent statistiquement ceux de tous les « Français ». Nous leur ferons alors grâce des incertitudes de calcul, des biais de mesure et d’interprétation, et surtout du fait que ces « Français » dont ils nous parlent se résument à la minorité « qui peut voter aux élections ».

PARTIES-PRENANTES : où êtes-vous vraiment ?

En Qualité-Environnement (et bientôt en Sécurité avec la norme ISO 45001 en préparation), nous parlons de plus en plus de parties prenantes.

Je vois plusieurs personnes qui froncent les sourcils et se demandent de quoi je parle : ce sont les « personnes, groupes … qui influent nos actions, nos stratégies et qui peuvent en retour être influencées par elles ». Les nouvelles normes de management nous demandent de lister les parties-prenantes de notre activité et de faire ressortir les parties-prenantes pertinentes (celles qui ont un impact notable ou sur lesquelles nous avons un impact notable).

QUALITE et  POLITIQUE : des divergences

De nos jours, le monde nous paraît si complexe que nous recherchons à la simplifier pour mieux le comprendre. Nous avons tendance à généraliser, globaliser, réduire, voire à oublier des points qui nous dérangent ou sur lesquels nous n’avons pas d’emprise.

En France, les parties-intéressées pertinentes devraient-elles se réduire forcément et seulement à ceux qui ont une influence notable sur le PIB/PNB Français ou celles qui votent et élisent nos dirigeants ?

EN ENTREPRISE : est-ce si différent ?

 A y regarder de plus prêt, je peux difficilement dire OUI ou NON car chaque entreprise a ses spécificités. Pourtant, les simplifications sont très présentes dans notre travail :

  • Les clients veulent les prix les moins chers (donc, il faut baisser nos prix de vente pour gagner des clients) ;
  • Les salariés veulent gagner toujours plus d’argent (donc, seul l’argent permet de les motiver et il faut les augmenter) ;
  • Nous sommes meilleurs que nos concurrents et c’est pour cela que nous vendons plus chers (donc, ça va être difficile de baisser nos tarifs …) ;
  • La Qualité est une charge supplémentaire pour la société et ne rapporte pas d’argent ;
  • Seuls les résultats comptent, peu importe comment nous allons faire …

A mettre le monde en bouteille, on arrive plus facilement à en voir les contours : pourtant, ces contours sont-ils les bons ?

ET LE QSE dans tout ça ?

Regardez de plus prêt votre société, et répondez à ces simples questions :

  • Que veulent vos collègues ? Votre direction ?
  • De quoi ont-ils besoin ?
  • Ces besoins/attentes sont-ils compatibles ?
  • Quels sont vos besoins et attentes ?
  • Sont-elles compatibles avec ceux des autres membres de votre société ?

Les conflits d’intérêts, les dissensions, les incompréhensions  mènent à de nombreuses situations problématiques en entreprise.

QUE POUVONS-NOUS Y FAIRE ?

A cette question, il n’existe pas de réponse miracle. EPSILON QSE vous propose cependant quelques pistes de solution :

  • Observez ce qu’il se passe autour de vous : prenez un peu de recul. Quels sont les principaux acteurs de votre activité ? Quels sont ceux qui ont un impact sur la vôtre et qui peuvent l’influencer ? Où se situent les jeux de pouvoir et les sources d’opportunités ?
  • Comment vous positionnez-vous par rapport à cela ? Êtes-vous plutôt pour, contre ou neutre ?
  • Comment votre fonction est-elle vue, reconnue ? Est-elle valorisée ou dévalorisée par votre entreprise ?
  • Où voulez-vous aller ? De quoi avez-vous besoin et comment les obtenir ?

Cette analyse indispensable pour vous permettre de disposer d’une vision plus complète de votre environnement et être plus efficace par la suite.

Si vous souhaitez approfondir votre fonction QSE … plus un moment à perdre … rejoignez-nous et adhérez.

A bientôt.

Alban OSSART


Envie de plus d’articles, d’avis, de thèmes : continuez à nous rester fidèles !

Suivez-nous sur Epsilonqse-asso.ovh, Facebook, Linkedin, Viadeo et surtout …

ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER !

Vous les avez peut-être manqués … alors, ne perdez pas de temps et suivez nos cours de rattrapage :

10 facteurs pour 2016

10 facteurs pour 2016

A compter du 1er juillet 2016, tous les employeurs devront prendre en compte les six derniers facteurs de pénibilité. Mais qui va réaliser l’évaluation ? Sommes-nous tous prêts ?

Lire la suite…

 

 

 

Des conseils simples mais trop souvent oubliés

Des conseils simples mais trop souvent oubliés

 

J’entends tellement souvent de confrères (et de consœurs) qui ont du mal à faire adhérer leur Direction et leurs collègues à la philosophie QSE que je me devais de faire cet article. En tant que QSE, vous n’êtes pas les seuls à être confrontés à ces problèmes et peut-être même à cette frustration de savoir quoi faire

Lire la suite…

 

 

 

Team Building

Une formation pas comme les autres

Le « Team Building » fut au départ décrypté comme un simple phénomène de mode managérial très certainement éphémère. Or on peut dire aujourd’hui que le « Team Building » a largement dépassé cette étiquette de phénomène éphémère pour devenir un outil reconnu, apprécié et utilisé par de nombreuses entreprises ou administrations pour renforcer la performance collective de leurs équipes et la motivation de leurs collaborateurs.

Lire la suite…

 

 

Mes succès

Le succès est à votre portée, il suffit de suivre les conseils d’Epsilon QSE

Voici 7 erreurs que nous pourrions tous éviter . Savez-vous de quoi je parle ?

Lire la suite…

 

 

 

 

Connaissez-vous vraiment tous vos droits de congés payés ?

Connaissez-vous vraiment tous vos droits de congés payés ?

Qui n’a jamais été impatient de prendre des congés ? Ce temps de repos bien mérité qui nous permet de prendre soin de nous et de recharger nos batteries … Pourtant, êtes-vous sûrs de tout savoir et de bien faire les choses ? Suivez-nous au travers de 10 questions que vous vous êtes posées un jour ou que vous auriez dû vous poser …

Lire la suite…

 

 

 

 

Je suis poli et vous ?

Je suis poli mais je me soigne

Pas inconnues en France, des pancartes de cafés ou restaurants conseillent aux clients d’être polis « bonjour, un café s’il vous plait ».  On y voit le prix d’un café dans un établissement en fonction du degré de politesse dans la formulation de la commande. Pour payer le tarif le moins cher, il faut donc saluer le serveur par un “bonjour”, avant d’effectuer sa requête avec le courtois “s’il vous plaît”.

Lire la suite…
..

 

Alban OSSARTJe suis Nice

Laisser un commentaire